“Mirror Teeth”, de Nick Gill

revue spectacle

Pièce de théatre écrite par Jean-Yves BERTRAND

Le titre non traduit pourrait faire référence à Souriez, quoi qu’il arrive ! c’est-à-dire que l’important est de sauver les apparences coûte que coûte (c’est très anglo-saxon) comme à un sourire éclatant (tout aussi factice) au point que l’on pourrait s’y mirer (là aussi c’est ce qui brille qui compte)…

Ncik

Eh bien c’est un beau résumé de ce qui va se passer dans la famille Jones qui habite un beau quartier dans la plus grande ville du pays, dont le père est marchand d’armes (il vend essentiellement aux bandes – colorées – locales mais projette de se développer au Moyen-Orient grâce à l’aide de “nos amis américains qui sont plutôt efficaces pour f… la m… semer le trouble un peu partout“), la mère femme au foyer (frustrée sexuellement et raciste – très – par ignorance), le fils en premier année à l’université (où il aura peut-être acquis de quoi réfléchir par lui-même) et la fille en dernière année du lycée (obsédée par ses hormones et bousculant son petit ami pour enfin passer à l’acte en dépit de ses convictions religieuses et/ou préférences sexuelles cachées) !

On rit beaucoup de cette famille névrosée, d’autant que l’on sait bien qu’elle ne nous ressemble pas…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *